Échangeur d’air

Échangeur d’air

La qualité des maisons s’est améliorée depuis les cinquante dernières années, faisant en sorte qu’elles sont maintenant très hermétiques. Une maison qui est bien scellée signifie aussi qu’elle emprisonne l’humidité, ce qui peut causer des problèmes de condensation excessive et de moisissures et ainsi affecter la qualité de l’air de la maison. De plus, bien qu’on ne les voit pas, des émanations sont produites par différents matériaux comme la peinture, le vernis, les colles, les calfeutrages et bien d’autres.

Ainsi, de nos jours l’air de nos maisons est beaucoup plus pollué que l’air extérieur! C’est ici que l’échangeur d’air prend toute son importance. Il est le moyen le plus économique de faire respirer votre maison, à condition de choisir un modèle qui récupère la chaleur évacuée.

Comment fonctionne l’échangeur d’air?

Installé sur un réseau de ventilation, l’échangeur d’air permet d’alimenter votre résidence en air frais provenant de l’extérieur, et en même temps d’aspirer l’air vicié et de le rejeter au dehors.

En remplaçant l’air d’une maison, on évacue les produits polluants volatils et on contrôle le surplus d’humidité (l’hiver seulement). Vous vous assurez ainsi de diminuer les contaminants présents dans l’air de votre maison.

Types d’échangeur d’air

Échangeur d’air récupérateur de chaleur

Il y a deux types d’échangeur d’air à noyau récupérateur de chaleur. Le VRC (ventilateur récupérateur de chaleur uniquement) et le VRE (ventilateur récupérateur d’énergie, en plus de récupérer la chaleur).

Le VRC échange de l’air intérieur avec l’air extérieur tout en récupérant la chaleur, à un certain pourcentage, selon le modèle. Il laisse par contre passer l’humidité. Lorsque c’est plus humide à l’extérieur qu’à l’intérieur, le taux d’humidité de la maison augmente. Lorsqu’il fait très froid à l’extérieur, le VRC assèche l’air intérieur ce qui peut causer un inconfort comme peau, nez ou gorge sèche, ou saignements de nez. Les boiseries de la maison en sont aussi affectées et se contractent. Vous aurez donc besoin d’un humidificateur afin de rétablir un taux d’humidité adéquat.

 

Échangeur d’air récupérateur d’énergie

Le VRE conserve aussi la chaleur de l’air évacué, mais récupère 85% de l’humidité de l’air. Lorsque c’est plus humide à l’extérieur qu’à l’intérieur, comme l’été et l’automne, l’humidité pénètre moins dans la maison et lorsqu’il fait très froid, cette humidité est gardée dans l’air de la résidence. Votre maison s’assèche alors moins. Vous pouvez alors profiter d’un air pur malgré la température extérieure!

Certains modèles d’échangeurs d’air offrent aussi le mode recirculation. Lorsque combinés avec le bon contrôle, ce mode vous permettra de faire circuler l’air à l’intérieur de votre résidence, sans apport de l’extérieur. Ce mode est idéal quand il fait trop froid, ou trop humide.

Toujours à l’avance technologiquement, Vanee, fabriquant québécois d’échangeurs d’air, propose depuis peu la série IA, propulsée par la technologie Virtuo. Au moyen de l’intelligence artificielle, ces échangeurs d’air vérifient le débit d’air en temps réel et s’ajustent automatiquement. Votre confort est alors optimal! Venant avec un filtre MERV8, vous pourrez aussi demander le filtre MERV13 en option.

Vous aimeriez faire installer un échangeur d’air mais vous n’avez pas de réseau actuellement en place? Aucun problème, c’est un type de produit qui peut parfaitement être intégré dans une maison existante. Appelez notre équipe, nous pourrons planifier ensemble une visite de soumission sans frais!

Saviez-vous que?

Un échangeur d’air qui ne récupère pas la chaleur entraîne un surcoût de chauffage;

Un échangeur d’air récupérateur de chaleur ne peut pas être installé dans un grenier.

Conseils et ressources